Un masseur avec soi en permanence

 

Dans le passé, la migraine était surtout traitée avec des médicaments. A cet égard, il faut distinguer les médicaments que l’on utilise au moment d’une crise – pour diminuer la douleur – et les médicaments qui doivent être pris tous les jours pour éviter qu’une crise n’apparaisse. Le premier type recouvre les analgésiques connus, les médicaments contre les nausées et des remèdes spécifiques contre la migraine, comme les triptans sous la forme de tablette ou de pilule solubles, de suppositoire, de spray nasal ou d’injection. Une grande partie des personnes souffrant d’une migraine éprouvent également des nausées pendant la crise. Le traitement médicamenteux s’avère alors extrêmement difficile parce que les substances actives dans les médicaments sont assimilées beaucoup plus lentement. 

Il existe d’autres méthodes pour essayer de prévenir les crises de migraine. Mais la plupart du temps, elles ne suffisent pas à enrayer le mal. Il faut donc quand même y ajouter un médicament. Parmi les thérapies connues, citons la Mensendieck (une sorte de gymnastique en chambre), la physiothérapie, la chiropractie, le yoga, l’acupuncture et les exercices de relaxation. Hélas, aucune méthode n’a encore permis de guérir la migraine. Et c’est bien logique puisque la cause de la migraine n’est pas connue. Actuellement, il semble qu’il soit seulement possible d’influencer la gravité et la fréquence des crises.  

Les massages peuvent alléger la douleur. Qu’il s’agisse d’un massage classique, d’un massage des tissus conjonctifs, d’un massage des points de pression ou d’un massage du périoste, cela permet de calmer la douleur dans la plupart des cas. Mais les stimulations du massage devront être d’autant plus légères que la crise de douleur sera aigue. Les méthodes classiques de massage essaient de détendre les muscles tendus. Le massage provoque ainsi une augmentation de la circulation sanguine. Il est important cependant que le massage soit correctement appliqué au niveau de la ceinture des épaules, du cou et du dos. Un massage de la tête et de la peau sur l’ensemble du crâne favorise également l’afflux sanguin et peut provoquer une relaxation. Avec un massage du périoste, on traite certains points de l’organisme pour stimuler la circulation sanguine et réduire la tension musculaire. 

Malheureusement, on ne peut pas toujours compter sur les mains expérimentées d’un masseur quand survient un mal de tête. La physiothérapie est souvent appliquée dans le traitement de la migraine parce qu’elle permet de réduire la tension musculaire qui est souvent présente. Le traitement des muscles du cou et/ou de la tête allège souvent les maux de tête. Des massages, des exercices comme l’utilisation d’appareils peuvent conduire au résultat souhaité. Si, par exemple, le mal de tête est la conséquence de processus inflammatoires, l’application de chaleur peut agir favorablement. Et il a été prouvé que la stimulation électrique des muscles ou de la partie sympathique du système nerveux autonome diminue la douleur.   C’est d’ailleurs là-dessus que se fonde tout le fonctionnement du nouveau Cefaly®.

Lire aussi: Un vrai casse-tête cette migraine